Comité d'aménagement et de suivi environnemental de l'Usine Alma (CASE)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Contexte

L'Usine Alma (AP40) compte 830 employés permanents et produit environ 471 818 tonnes d'aluminium par année. Il s'agit de la plus récente des alumineries de Rio Tinto. Elle a été inaugurée en 2000. La plupart des produits fabriqués à Alma sont destinés majoritairement aux compagnies qui fabriquent le fil pour le transport de l’électricité et l’industrie de l’automobile.


Mandat du comité

Le comité d'aménagement et de suivi environnemental de l'Usine Alma (CASE) a été mis sur pied en 1998 par la Ville d’Alma et la compagnie dès le lancement des travaux de construction de l’usine. Le CASE avait

Contexte

L'Usine Alma (AP40) compte 830 employés permanents et produit environ 471 818 tonnes d'aluminium par année. Il s'agit de la plus récente des alumineries de Rio Tinto. Elle a été inaugurée en 2000. La plupart des produits fabriqués à Alma sont destinés majoritairement aux compagnies qui fabriquent le fil pour le transport de l’électricité et l’industrie de l’automobile.


Mandat du comité

Le comité d'aménagement et de suivi environnemental de l'Usine Alma (CASE) a été mis sur pied en 1998 par la Ville d’Alma et la compagnie dès le lancement des travaux de construction de l’usine. Le CASE avait pour mandat, à l’origine, d’assurer un suivi sur les paramètres de protection de l’environnement relié à la construction et aux opérations de l'usine.

Regroupant des représentants de la municipalité, de l’Usine Alma, des citoyens ainsi que des représentants d’organismes de différents secteurs d’activité le mandat du CASE s’est élargi avec les années. Dans une perspective de collaboration, de consultation et de partage bidirectionnel de l’information, le CASE poursuit aujourd'hui les objectifs suivants:

  • Informer des représentants des quartiers situés autour de l’Usine Alma, les organisations et les partenaires locaux quant aux projets et enjeux de l’usine
  • Informer les représentants de l’Usine Alma des dossiers en développement ou en cours de réalisation dans la communauté
  • Répondre aux questions de la communauté
  • Consulter les membres sur des points d’intérêt
  • Réaliser des projets communs (ex.: tourisme, aménagement de l'avenue des Pins, pérennisation des sentiers de la Dam-en-Terre)

Membres du CASE - 2019


Composition


Nom

Fonction

Catégorie

Clermont Gilbert,Résident - secteur de la Dam-en-TerreCitoyens
Serge ThériaultRésident - secteur Chemin des ÉperviersCitoyens
Jean-Sébastien HarveyRésident -secteur MelançonCitoyens
Éloi TruchonProducteur agricole - Ferme Éloïse inc.Milieu agricole
Jessika BeaupréAdministratrice - Chambre de commerce et d'industrie Lac-Saint-Jean-EstOrganisme économique
Myriam VilleneuveConseillère en développement et projets spéciaux - Corporation d'innovation et développement Alma – Lac-Saint-Jean Est (CIDAL)Organisme économique
Mylène GirardAdministratrice - Corporation de développement communautaire d'Alma (CDC) et Directrice - Carrefour jeunesse emploi - La BivoieOrganisme communautaire
André BouchardObservateur UPAMilieu agricole
Mathieu BrassardDirecteur général - Centre de villégiature Dam-en-TerreOrganisme récréotouristique
Alexandra DupéréConseillère en environnement - Conseil régional de l’environnement et du développement durable – SLSJOrganisme environnemental
Véronique Fortin

Olivier Larouche

Conseillère municipale - Ville d'Alma
Conseiller municipal - Ville d'Alma
Municipalité (élue)

Municipalité (élu)

Denis VerretteDirecteur du service d’urbanisme - Ville d’AlmaMunicipalité (fonctionnaire)
Marc-André Gagné
Chef de service, Essai & Analyse, Ligne et ProductionÉnergie Électrique

Représentant des employésRio Tinto
Patrice BergeronDirecteur des opérations - Usine AlmaRio Tinto
Alexandre OuelletConseiller en environnementRio Tinto
Marie-Kim BouchardConseillère Communautés et performance sociale – Usine AlmaRio Tinto
Louis-Michel TremblayFacilitateurTransfert Environnement et Société
Véronique FrigonSecrétaire de réunionTransfert Environnement et Société


  • Investissements supplémentaires de 92 millions $ à la centrale Isle-Maligne

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    prise en charge de l’image

    Rio Tinto investit 92 millions $ supplémentaires dans des travaux de remplacement et de réfection de deux groupes turbine-alternateur pour améliorer la fiabilité de sa centrale hydroélectrique Isle-Maligne. Cet investissement s'ajoute au projet de réfection de 160 millions $ annoncé en octobre 2020 pour remplacer les vannes de la centrale.

    Rappelons que la centrale Isle-Maligne, mise en service en 1926, est la plus ancienne de notre réseau hydroélectrique.

    « Ces travaux représentent un investissement important de Rio Tinto dans la région, qui nous permettra de pérenniser nos activités hydroélectriques, de consolider nos emplois et de maintenir notre production d'aluminium à faible empreinte carbone au Québec », a indiqué Sébastien Ross, directeur exécutif, Opérations Québec.

    Les groupes turbine-alternateur permettent de transformer l’énergie de l’eau en énergie électrique. Le remplacement du groupe #7 commencera cet été et s’étalera sur deux ans. L’ingénierie, la fabrication et l’installation du nouveau groupe seront effectués par GE Énergie renouvelable, situé au Québec.

    Quant au groupe #2, les travaux de réfection de pièces critiques seront réalisés grâce à la collaboration des employés et de leur expertise, et ce, à compter de cet été, jusqu’au printemps 2022.

    « Des technologies de pointe en matière d’instrumentation et de gestion de l’information seront intégrées aux groupes turbine-alternateur. En perfectionnant nos actifs, nous aurons accès à un plus grand nombre de données sur la santé de nos équipements pour réaliser nos entretiens plus efficacement et viser davantage l’excellence opérationnelle de nos centrales », ajoute Stéphane Larouche, directeur des opérations, Énergie Électrique.

    Les retombées économiques sont estimées à plus de 75 millions $ au Québec et plus d’une centaine de travailleurs seront impliqués au sommet des travaux.

  • Les employés de l’Usine d’Alma de Rio Tinto remettent 11 000 $ à la Moisson d’Alma

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    prise en charge de l’image

    Le 15 janvier dernier, les employés de l’Usine Alma de Rio Tinto ont remis un montant de 11 000 dollars à la Moisson d’Alma. Un montant de 5 500 dollars a été amassé directement par les employés dans le cadre de leur campagne de financement annuelle des Fêtes. La direction de l’Usine Alma a égalisé leur don, doublant ainsi la somme versée, pour faire une différence significative dans la communauté almatoise.

    Patrice Bergeron, le directeur des opérations de l’Usine Alma de Rio Tinto a déclaré : « J’ai joint l’équipe de l’Usine Alma depuis quelques mois seulement et je suis déjà très impressionné par l’implication active des employés, qui démontrent un réel désir de soutenir la communauté almatoise. C’est primordial pour moi qu’on puisse aider les gens dans le besoin, surtout dans ce contexte difficile sans précédent. Je suis fier du soutien de Rio Tinto à la Moisson d’Alma et je salue la contribution de tous les employés. »

    Annie-Claude Tremblay, la coordonnatrice de la Moisson d’Alma a dit : « La Moisson d’Alma tient à remercier sincèrement tous les employés et la direction de l’Usine Alma de Rio Tinto qui ont contribué à amasser ce magnifique montant. C’est une somme importante qui permettra de continuer l’aide alimentaire dans le secteur Lac-Saint-Jean-Est. Nous pourrons aider encore plus de personnes à traverser la situation difficile que nous vivons depuis la dernière année. »

  • Avis public - Sécurité aux abords des installations hydroélectriques en hiver

    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
    prise en charge de l’image

    Pour la saison hivernale et pour une durée indéterminée, Rio Tinto procède à des déversements en continu à partir de l’évacuateur 4, situé sur la rivière Grande-Décharge, entre le Centre Dam-en-Terre et la Centrale Isle-Maligne, alors que celui-ci est normalement inutilisé durant cette période. Il s'agit d'un ajustement à la gestion des opérations hydriques entrepris en raison de la pluie abondante reçue en décembre et des températures exceptionnelles au-dessus des normales saisonnières.